25.4.11

 

 

 

Luc Tuymans

Within, 2001

222,9 x 242,9 cm

 

 

 

Lorsque l'on apprend qu'il a peint Within de mémoire, la cage devient une image mentale, surgissant de coins obscurs et douloureux de la mémoire et de l'imagination. Cet arrière-plan vide a l'air meurtri, tant par sa couleur que par le traitement agressif de la couche picturale (Tuymans a tailladé la surface du tableau avec le manche du pinceau). On ignore, en tant que spectateur, de quel côté de la cage on se trouve (sur ce point, le titre semble particulièrement de mauvais augure). Et en l’absence d'oiseau pour indiquer l'échelle dans cette immense toile, on peut penser qu'il s'agit d'une cage capable de nous enfermer. En fait, Tuymans semble convoquer son souvenir comme une sorte de piège silencieux: «Les tableaux, pour faire de l'effet, doivent avoir la formidable intensité du silence, d'un silence ou d'un vide rempli. L'observateur devrait rester figé devant le tableau, transi. Une sorte de terreur de l'image [...], le silence avant la tempête. Il ne s'agit pas de susciter des sentiments de mélancolie, mais une certaine impression de déjà-vu*.»

 

 

Prudence Peiffer

in catálogo  Luc Tuymans – retrospective

Palais des Beaux Arts de Bruxelles aqui

18 Fevereiro-8 maio 2011

                         

 

 

* Josef Helfenstein, «The Drawing, Raw Material, and Basic Plan of the Work: An Interview with Luc Tuymans», dans Helfenstein et al., Luc Tuymans: Prémonition, Zeichnungen/Drawings, Berne, Kunstmuseum Bern et Benteli Verlag, 1997, p. 55.

 

 

 


 

 

link do postPor VF, às 15:54  comentar

De Maira João a 1 de Maio de 2011 às 22:16
Fui ontem ver a exposição com o Vasco e o Vicente. ADOREI!

De TV a 11 de Maio de 2011 às 17:33
Adorei,Luisa

pesquisar neste blog
 
mais sobre mim
Translator
sitemeter
contador sapo